Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2016 7 29 /05 /mai /2016 11:42

Le fait d'avoir une offshore secrète n'est ni ethiquement ni juridiquement condamnable, mais cela se corse, si l'argent est dit "sale" càd d'origine peu orthodoxe, peu catholique ou c'est pour éviter de payer les impôts dans son pays que le compte dans un paradis fiscal a été ouvert. L'article ci-dessous avait été publié fin janvier 2014. Tundanonga (membre et co-fondateur d'Attac-Allemagne).

---------------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi 31 janvier 2014

L’offshore secrète de Moïse Katumbi, gouverneur du Katanga

URL: http://www.mbelgique.be/2014/01/loffshore-secrete-de-moise-katumbi.html


Depuis son retour au pays en 2003, l’ascension de Moïse Katumbi a été fulgurante. Dopée par un cocktail détonnant mêlant foot, médias et business.

Dans L’irrésistible ascension de Moïse Katumbi, documentaire nominé aux Magritte du cinéma ce samedi 1er février à Bruxelles, Thierry Michel dépeint un homme tout en contraste. Dynamique, accessible, beau parleur et «assez riche pour ne pas piller sa province», Katumbi mise sur le social et promet la lune au peuple katangais… auquel il ne manque jamais de distribuer des billets de cent dollars lors de ses bains de foule. Mais il est également présenté comme un populiste incapable de tenir toutes les promesses qu’il profère sur le terrain.

Tel un Berlusconi africain, Moïse Katumbi contrôlerait aujourd’hui sept chaînes de télévision. Un témoin interrogé par nos confrères de MO* explique que, chaque matin, les journalistes se rendent chez son attaché de presse «qui leur raconte comment va se dérouler la journée du gouverneur afin qu’ils puissent la faire passer au mieux à l’écran»

L’«étoile filante du Katanga» – c’est ainsi que Katumbi se présente sur son site officiel – est aussi le président, depuis 1997, du très populaire TP Mazembe. Un des meilleurs clubs de football africains. «Toutes les grandes entreprises sponsorisent l’équipe[…] Cela a pour effet de renforcer les corrélations entre la politique et le monde des affaires. Les syndicats ont le sentiment d’être piégés entre l’Etat et les entreprises minières avec lesquelles il a partie liée», constate MO* qui a récemment enquêté en RDC sur le «système Katumbi».

Chez le gouverneur du Katanga, la frontière entre affaires et politique reste floue. Il affirme avoir cédé ses différentes sociétés à sa famille lors de son élection, mais il tirerait toujours les ficelles en coulisses. L’homme est en tout cas un véritable self-made man à l’américaine. A 17 ans à peine, le jeune Moïse crée sa première société, active dans la pêche. Depuis la fin des années 1980, il multiplie les activités commerciales, œuvrant tour à tour dans l’agro-alimentaire, le secteur minier ou les transports.

En 1997, il est contraint à l’exil – en Zambie puis en Afrique du Sud – quand l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo (AFDL), cornaquée par Laurent-Désiré Kabila, renverse Mobutu. En Zambie, Katumbi travaillera notamment dans le commerce d’émeraudes, et nouera des liens étroits avec feu le président Frederick Chiluba – lequel fut condamné en 2007 par un tribunal britannique pour avoir détourné 46 millions de dollars de fonds publics.

Après l’assassinat de Kabila en 2001, son fils Joseph prend les rênes du pays. En 2003, il donne son feu vert présidentiel pour le retour au pays de Katumbi. Qui a tout orchestré, en coulisses, pour l’obtenir. L’irrésistible ascension de Moïse peut commencer.

D.Lp (avec Q.N.)
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Une mise au point de Marianne:

  1. Marianne Belgique3 février 2014 à 10:35

    Alfred Sumaili, Aimerance Alima, Lumumba: vous raisonnez avec un logiciel du 20e siècle qui n’est pas, et n’a jamais été, le nôtre. A titre personnel, les auteurs de cet article ont honte de ce que la Belgique a réalisé au Congo pendant près d'un siècle: esclavagisme, pillage systématique des richesses, etc. Mais cela ne doit pas nous empêcher de publier des informations que nous estimons d’intérêt public pour les Congolais d’aujourd’hui, à savoir que le gouverneur du Katanga est à la tête d’une offshore secrète, jamais révélée jusqu’ici. A quoi sert cette société? Abrite-t-elle des richesses illégitimes non déclarées au fisc congolais? Cette problématique est de toute première importance pour le peuple congolais: la RDC aurait perdu 3,7 milliards de dollars en droits de douanes et taxes impayées par des compagnies minières du Katanga entre 2008 et 2013, selon l’agence Reuters (30/1/2014).
    Par ailleurs Jean-Claude Muyambo n’est pas notre source pour la raison simple que nous n’avons pas de source: nous avons nous-mêmes découvert cette offshore en utilisant un outil de recherche public mis à disposition par Daniel O’Huiginn, un informaticien qui collabore avec des journalistes. Aucune mauvaise volonté, ni haine, ni autocensure (Lumumba, si vous avez des preuves récentes et documentées de pillage illégal du Congo aujourd’hui par des Belges, nous nous ferons un plaisir de les examiner).

Réction d'un lecteur:

StopCorruption7 février 2014 à 15:57

Marianne, merci pour ces révélations.Les congolais fanatiques se rendront compte trop tard du mal que cet homme a fait à la province:traffic d'influence, abus de pouvoir, enrichissement illicite.
mais tout ça ne veut rien dire pour les congolais car ils ont perdu toute réference aux valeurs morales pour ce contenter de tout ce qui touchent à leurs emotions superficielles:musique , dance, football,etc.
Je peux affirmer ici que meme le Stade Mazembe a été construit avec l'argent extorqué aux minings en échange qu'ils auront des "boxes VIP" pour assister aux matches internationaux de Mazembe:le billet est fixé à 500$.C'est ainsi qu'ils "récupèrent" leur argent qu'ils ont été obligés de préter.
Un cable wikileak (https://www.wikileaks.org/plusd/cables/09KINSHASA493_a.html) montre que c'est homme était déjà en touche avec la police européenne pour des afaires louches.

Réaction d'un lecteur:

Alain Nawej3 février 2014 à 15:03

Chère Marianne Belgique, soyez sérieux et cesser tout de suite de distraire le peuple congolais, nous sommes fatigué de vos distractions, Moise est un enfant de la famille congolaise et du Katanga, vous, nous ne vous connaissons pas. Cela ne vous concerne pas. Et surtout, vous perdez la crédibilité que vous n'avez pas en touchant sur Moise, car la vérité est que ce sont ses ennemis qui vous utilise, alors vous devez avoir Honte, les documents de Panama que vous présentez prouve à suffisance que vous n'êtes pas sérieux, et c'est triste pour vous qu'un congolais Jaloux de Moise vous manipule pour le salir, je viendrai encore à vous, mais avant toute chose, dites-nous comment la Belgique est devenu membre de la Banque Mondiale après la deuxième guerre mondiale? Dites-nous avec quel argent avez-vous construit la Bruxelles? j'attends vos réponses claires et précises. Je regrette et sachez que ces jaloux qui sont contre Moise ont trahit le Congo en allant vers vous! Ils ont écris mille lettre mais sans réponse, Moise ne va pas vous recevoir si c'est ça votre façon de chercher son argent. Moise fait la fierté de notre Congo. Nous voulons encore lui un deuxième mandant pour le Katanga et un mandant à la présidence. Vous n'avez plus des reproches à faire aux congolais. Dites-nous, vous êtes capables de compter et publier le nombre des personnes tués et violés à l'Est de mon pays, êtes-vous capables de me citer les noms de toutes ces sociétés qui financent la guerre au Congo depuis 1996?Les multinationales? les quelles? A ce point, je vous aurai, j'attends votre réponse et tout le monde va comprendre que vous n'êtes pas crédible! désolé...

    • tshibangu nadine4 février 2014 à 00:37

      Chers compatriotes,
      Cher Marianne,
      D’abord, je remercie Marianne pour avoir dénoncé une activité maffieuse et criminelle faite par un congolais contre le peuple congolais avec des richesses naturel les congolaises qui reviennent de plein droit à tous les congolais mais qui malheureusement sont l’objet d’une exploitation illégale par les fils du pays et par les étrangers, laissant le peuple congolais dans la souffrance la plus noire.
      Ce qui sort de la bouche d’une personne la caractérise. Ne pourrions-nous pas s’il vous plait élever le débat? Si nous voulons progresser, soyons objectifs.
      Je suis congolaise, africaine et noire. Il est incompréhensible que certains congolais justifient de tels crimes commis par des congolais contre d’autres congolais en citant les actes de la colonisation, laquelle colonisation était conçue pour nous dominer et nous exploiter, tant dis que ce frère congolais trompe qu’il gère sa propre province pour servir ses frères et faire progresser notre pays, mais qui ne se préoccupe pas du sort de sa population plongée dans une véritable tragédie.
      En justifiant de tels actes nous nous condamnons à ne jamais progresser et nous n’avons aucun droit de condamner les étrangers qui nous dominent et nous exploitent. Même si les autres l’ont fait pendant la colonisation, devons-nous les imiter ?
      Pendant que les autres peuples avancent et ne nous attendent pas, les enfants du Congo meurent et sont menacés par un génocide complet.
      En Occident, quand on découvre un malfaiteur parmi la classe dirigeante, on le dénonce et il est démis de ses fonctions. Pourquoi pour certains africains, cela doit automatiquement être synonyme de racisme ou colonialisme.
      Avec la moitié de cet argent, combien d’écoles, d’hôpitaux auraient pu être construits, les conditions sanitaires de la population améliorées, accès à l’eau potable, à l’électricité, au logement décent… facilité ?
      Pendant que les autres peuples laissent à leurs enfants des fonds souverains, nous nous laisserons à nos enfants des dettes. En tant que pères, mères, responsables de famille, fils du pays, quel héritage nos dirigeants laissent aux héritiers du Congo ???
      « Un stylo peut transformer une tragédie en espoir et en victoire. » Nelson Mandela
      Marianne surtout ne vous arrêtez pas!!!

    Répondre

  1. Répondre

    Alfred Sumaili3 février 2014 à 21:36

    Monsieur de Marianne,
    Il est en effet normal que l'on réfléchisse avec un logiciel de 20eme siècle tout simplement parce que vote article nous rappelle les souvenirs du paternalisme colonial du même siècle où vous les Belges deviez décider de TOUT sur notre SORT.
    Evidemment, votre réaction, en lisant entre vos lignes, veut justifier que les CONGOLAIS sont des aveuglés, seuls VOUS les belges VOYEZ et connaissez TOUT SUR ce qui se passe chez NOUS.
    Comme l'a dit ci-haut mon confrère Lumumba, " LE TEMPS DE LA COLONISATION EST REVOLU" Prenez conscience de ça. Ça fera bientôt 54 qu'on était indépendant. Je dis bien 54 ANS...

  2. Répondre

    Tshaba4 février 2014 à 11:41

    Mais reflechissez donc chers compatriotes! Au lieu de faire un proces d'intentions a Marianne Belgique, prouvez que ce qu'ils ont ecrit ici est faux. Permettez-moi mais il n'y a ni logique ni bon sens ni jugeote dans vos reactions epidermiques qui ne revelent que l'admiration que vous vouez a Katumbi. S'il s'avere que votre homme a les mains sales, ou est l'esprit colonialiste dans la denonciation de ce fait? J'ignorais meme que l'auteur de l'article etait belge avant de lire les commentaires. Il existe, pour votre gouverne, des tonnes d'enquetes sur des dirigeants occidentaux. Cahusac ne vous evoque-t-il rien? Vous etes tout simplement lamentables. Je veux croire que Katumbi est un bon gouverneur mais cela n'empeche pas qu'on le critique objectivement. Mbal'a sima, bo selela mayele liboso ya zua. Botik'oyokisa biso soni boye.

  3. Répondre

    Lumumba4 février 2014 à 12:02

    Nadine,
    Si vous habitez vraiment le Congo, vous serez pas sans ignorer que Mr Katumbi a construit et réhabilité beaucoup des écoles et hôpitaux au Katanga. Le cas le plus récent est celui de la nouvelle école technique construite dans le quartier Golf Plataeu just'à côté du Cercle Hippique de Lubumbashi avec ses propres frais et dont il a fait un DON à la population Katangaise.
    Moïse est l'auteur des réhabilitations des écoles telles que:
    1. Kiwele en lui dotant de toutes les infrastructures possibles et même une piscine Olympique. Et quand un groupe des Belges a visité cette école, leur impression était énorme jusqu'à avouer qu'ils avaient jamais vu une pareille école en Belgique.
    2. Kitumaini à la Kamalondo just'en face de du cher stade au TP Mazembe.
    3. ITM toujours dans la même commune, qui nous forme des infirmiers.
    La liste est tellement longue que je m'arrête là car ci-haut ne concerne que la ville de Lubumbashi. Que dire de Likasi, Kipushi, Kolwezi, Kalemie et plus récemment à Manono dans le village de Joseph Kabila où Moïse a même payé les soldes des enseignants qui étaient en grève alors que le Raïs quasi méfiant de ces villageois.
    Mr Katumbi est aujourd'hui à la base de la réhabilitation de l'hôpital Sendwe, le plus grand construit du temps des Belges et jamais réhabilité ni par les colons Belges ni par ses prédécesseurs. Aujourd'hui, cet hôpital sera doté des salles d'opération, réanimation les plus modernes comparables à celles de l'occident.
    Au Golf Plateau s'érige un Tout nouvel hôpital à l'instar de l'Europe, Afrique du sud. Toujours l'oeuvre de Moïse Katumbi, l'enfant prodigue qui est entrain d'appliquer à la lettre ce que Nelson Mandela a légué " Transformer les tragédies des PAUVRES KATANGAIS en ESPOIR ET VICTOIRE avec un STYLO ROUGE"

    Mr Forest est un Belge qui a amassé des milliards au Congo. Qu'en fait-il de cet argent gagné au Congo dont Marianne ne dénonce jamais. Il m'a demandé des preuves, en voila une. Qu'il dénonce FOREST. Son argent n'est pas au SERVICE des Katangais, par contre Mr Moïse Katumbi est le vrai messie comme l'indique son nom.

    OUI, NUL NE PROPHETE CHEZ SOI, avais-je oublié...

  4. Répondre

    Aimerance Alima4 février 2014 à 18:18

    Je pouvais encore écrire, mais cela ne vaut plus la peine. Mariane se trompe de cible;

  5. Répondre

    tshibangu nadine4 février 2014 à 18:49

    (1)Chers Compatriotes,
    Démontrer la fausseté des révélations de Marianne aurait été le point le plus important de ce débat, et aurait apaisé les Congolais meurtris par la Tragédie et désireux de voir leur pays bien géré et progresser.
    Tout gestionnaire de la Chose Publique qui se permet de détourner les deniers et les biens publics pour ses intérêts privés et qui jette la poudre aux yeux des gouvernés avec des miettes visibles doit absolument est condamné, contraint de démissionner et en répondre devant la Justice.
    Il est criminel de jeter des fleurs à un tel gestionnaire, de l’encourager dans ses activités maffieuses et criminelles et de le sanctifier.
    Un pays n’est pas bien géré si un gouvernant recourt à son argent propre pour résoudre les problèmes de la population. C’est une pratique inacceptable. Et c’est une honte de voir certains gestionnaires de l’Etat s’appeler avec fierté « LA SOLUTION » alors que partout, dans un Monde Civilisé, ce sont l’Etat, les Institutions et le respect des lois qui sont la « LA SOLUTION » aux problèmes et aux besoins de la population.
    Au Congo/Kinshasa, connaissez-vous le salaire des gouverneurs, des ministres, du Président de la République… comme c’est le cas dans les pays développés et industriels ? Tous les gestionnaires du Congo/Kinshasa avaient-ils déclaré leur patrimoine avant leur entrée dans les institutions étatiques ?
    Je m’approprie la douleur du Peuple pour plusieurs raisons. Je suis congolaise de père et de mère. J’ai travaillé dans plusieurs provinces du Congo et celle du Katanga en particulier. J’ai même critiqué ouvertement la politique sociale de l’une des Sociétés minières installées au Katanga. Le Dirigeant de cette Société m’a révélé le chiffre que cette Société voulait consacrer aux projets sociaux et économiques de la Région, mais que les dirigeants de cette province ont dit qu’ils n’étaient pas intéressés par ces projets et ont préféré des billets verts.
    Je connais les richesses immenses et diversifiées du Congo et les potentialités considérables de développement de ce pays.
    Selon les statistiques et les études de certains des Experts Internationaux, trois ans suffisent aux gestionnaires compétents et imprégnés des règles de bonne gouvernance pour faire de ce pays non seulement un paradis pour tous les Congolais, travailleurs et chômeurs, mais même pour que le Congo devienne l’un des pays émergents et l’une des grands puissances économiques et industrielles du Monde.
    Ce n’est pas un rêve utopique. Le Brésil s’est démocratisé en 1988. Luiz Inacio Lula da Sylva est devenu le Président de la République en 2003 et a gouverné ce pays de 2003 à 2011. Le Brésil est devenu l’un des pays émergents et la 6ème Puissance Economique Mondiale, dépassant même la Grande-Bretagne. Le Congo est indépendant depuis 54 ans n’est –ce pas?

  6. Répondre

    tshibangu nadine4 février 2014 à 18:52

    (2) Il y a 30 ans, Dubaï n’était que du sable et de l’eau. Allez visiter Dubaï aujourd’hui et ayez le courage et l’honnêteté de publier sur Internet ce que Dubaï est devenu. Les Emirats Arabes Unis ont pour richesses très peu d’or et du Pétrole. Le Congo/Kinshasa contient 24 mille milliards de dollars US des réserves minérales, dépassant les Emirats Arabes Unis qui contiennent 18 mille milliards de dollars US uniquement du pétrole.
    Vous citez parmi les réalisations les écoles, les hôpitaux, les piscines olympiques. Combien de Katangais ont un panier de la Ménagère qui leur permet d’accéder à ces écoles, à ces hôpitaux, à ces piscines olympiques… ? Ne nous contentons pas de très peu, car plus est en nous et plus dans notre Pays. Dieu nous a trop donné.
    Selon une étude récemment publiée par « Global Finance » sur le PIB (produit Intérieur Brut par Habitant) pour l’année 2013, le Congo/Kinshasa est non seulement classé parmi les pays les pauvres du Monde, il est même le tout dernier, avec un PIB par Habitant de moins de 400 dollars US par an, c’est-à-dire moins de 40 dollars US par mois.
    Savez-vous que la Province du Katanga est la province qui a le plus grand taux de naissances avec malformations héréditaires et congénitales ? Selon une étude de Médecins Sans Frontières (MSF), cela est dû essentiellement au déversement des produits chimiques et radioactifs dans les rivières, dans les champs cultivés et au transport des minerais dont les particules se répandent dans l’air à travers toutes les villes traversées par les camions transporteurs de ces minerais. Qu’en pensent les gouvernants du Pays et de la province du Katanga ? Et quelle est l’avenir de ces enfants et de toute la population de cette Province ?
    Selon certaines Associations, la Province du Katanga contient le taux le plus élevé de filles -mères du pays et compte le plus grand nombre de séropositifs de toute la RDC. Qu’en pensez-vous ?
    Le Congo est certes indépendant et souverain depuis le 30 Juin 1960. Le Belge que vous citez qui travaille dans la Province du Katanga et tant d’autres Etrangers présents au Congo se sont-ils implantés d’eux-mêmes sans l’accord préalable et même la complicité des gouvernants congolais ? Y a-t-il au Congo les mécanismes de contrôle de pouvoir, de pression sociale et morale et de contre-pouvoir pour prévenir, dénoncer et empêcher de tels actes ?
    Pourquoi s’attaquer seulement à Marianne si ce qui révélé est vrai et non aux nombreuses Organisations Internationales humanitaires et de défense des droits de l’homme qui dénoncent devant l’opinion, les organisations et les tribunaux internationaux les crimes perpétrés contre le Congo et contre les Congolais par certains Etrangers et gouvernants congolais ?

  7. Répondre

    Lumumba4 février 2014 à 21:20

    Nadine,
    Moïse Katumbi n'est pas le CONGO. En quoi incarne-t-il le mal CONGOLAIS? Il n'est âgé que de 49 ans. Il a les mains propres dans la politique Congolaise. Il a sacrifié sa jeunesse et sa richesse pour faire ce sale métier où il y a toujours les coups bas. Sans la politique Mr Moïse serait multimilliardaire car il peut pas s'engager dans le Vrai monde du BUSINESS en raisons de sa position de GOUVERNEUR.
    Vous trouvez anormal qu'il mette sa main jusqu'au fin fond de sa poche pour venir en aide à la population qui souffre. C'est la faute à Katumbi ou l'Etat? Si et seulement si
    Le gouvernement central rétrocédait les 40% des dépenses générées par la province du Katanga au Gouvernement Provincial du Katanga pendant les 5 ans de règne de MoÏse KATUMBI, vous parlerez de LUBUMBASHI comme vous le faites avec DUBAI et du KATANGA comme les EMIRATS UNIS. Believe me MOISE KATUMBI, c'est un VISIONNAIRE…
    Cependant, le débat sera toujours très loin d'être clos tant que nos idées divergeront.
    Après 22 ans passés en Angleterre, Moïse KATUMBI est l'un des dirigeants AFRICAINS aprės MANDELA devant qui je peux ôter mon CHAPEAU…

    Merci pour votre temps.

  8. Répondre

    tshibangu nadine5 février 2014 à 00:04

    Monsieur,
    Les révélations de Marianne son graves et publiques. Votre souci primordial aurait dû être celui d’apporter la preuve irréfutable de l’innocence d’un dirigeant que vous connaissez et que vous admirez. Les faits révélés par Marianne ruinent tout ce que vous pouvez nous dire de brillant et de grand sur ce dirigeant. Relisez très attentivement le texte de Marianne. Lequel texte est très largement diffusé.
    Sans cette preuve irréfutable, toute autre affirmation en faveur de ce dirigeant provoque chez les lecteurs une inquiétude profonde et peut être qualifié avec raison de prosélytisme dangereux.
    De grâce, cessez d’évoquer des dons quand vous parlez des citoyens car un peuple, un individu qui ne vit que des dons est dépourvu de droits et c’est un esclave. Un esclave est un être humain sans dignité humaine, ni liberté, ni droit, ni valeur et dont la survie dépend de la volonté arbitraire de son Maître. S’il vous plaît, en tant qu’être instruit et formé, n’encouragez jamais ces pratiques.
    Mon étonnement a été provoqué par la manière dont les différents intervenants dans ce débat se sont rués contre Marianne sans même faire allusion à la vérification possible de la vérité de ses révélations. Et vous continuez dans la même attitude.
    Certaines questions sur la gestion de la Province du Katanga sont restées sans réponses : indépendamment de la répartition du Budget entre le Gouvernement Central et les Provinces, les gestionnaires de la Province du Katanga préfèrent les billets verts aux projets socio-économiques des entreprises installées au Katanga….. Connaissez-vous le patrimoine des gestionnaires de la Province du Katanga avant leur entrée en fonction et la provenance de leurs richesses passées et actuelles ?
    Y a-t-il dans la Province du Katanga les mécanismes de contrôle de pouvoir, de pression sociale et morale, les contre-pouvoirs, un organe qui publie en toute transparence les libellés des marchés publics et des contrats ? Connaissez-vous les salaires mensuels des gestionnaires de la Province du Katanga ? Les réponses à toutes ces questions sont nécessaires avant de louer, féliciter ces gestionnaires et porter un jugement de valeur sur leurs actes et prestations.
    Sans des réponses appropriées à toutes ces questions, même si le Gouvernement Central rétrocède les 40% aux Provinces, il y aura toujours des abus locaux. Et est-il normal qu’un homme distribue à tout vent l’argent gagné honnêtement et à la sueur de son front et au mépris de la culture de l’effort, des mérites et de l’excellence qui fondent le progrès chez tous les peuples ?
    Je connais bien le Système congolais : niveau central, provincial, entreprises…. Et j’ai touché cette réalité. Si nous sommes complaisants et complices sur ce système, quel avenir préparons-nous pour nos enfants ?

  9. Répondre

    Lumumba5 février 2014 à 16:22

    Nadine,

    Je vous ai bien dit; Ce débat sera toujours très loin d'être clos tant que nos idées divergeront.

    Je prends un passage de votre intervention ci-haut où vous dites:
    "Et est-il normal qu’un homme distribue à tout vent l’argent gagné honnêtement et à la sueur de son front et au mépris de la culture de l’effort, des mérites et de l’excellence qui fondent le progrès chez tous les peuples ?
    Nadine, ne soyez pas si égrise, si haineuse, si jalouse et bien d'autres qualificatifs…
    Etes vous sûre que vous êtes Congolaise et Africaine? Je le doute fort. Car vous devriez savoir qu'au Congo y'a pas de Systèmes Sociaux. D'où les dons des gens de bonne volonté.
    Tenez;
    Que me direz-vous des dons de vaccination que Bill Gate octroi au Congo? Qu'il n'a pas gagné cet argent à la sueur de son front?
    Les dons des Italiens, Américains, Allemends et autres. Les critiqueriez-vous? Et pourquoi le don de MoÏse Katumbi en ferait un problème.
    Qu'est ce que Marianne a dévoilé qu'on arrive pas à justifier?
    Elle m'a demandé de lui fournir des preuves que les belges se rouent à l'exode de leur pays pour venir pilier le Congo. J'en ai donné (FOREST comme un seul exemple à commencer avec), mais jusque là, pas de suite. Et quoi d'autre voulez-vous comme preuves?
    Vous parlez du salaire du Gouverneur? Mais, au Katanga, tout le monde connait le salaire de Moïse Katumbi et qu'est ce qu'il en fait avec.

  10. Répondre

    Ingrid LULE5 février 2014 à 16:58

    Je suis Congolais, Avocat d'Affaires. Je me permets de réagir pour quelques éclaircissements.
    1. Nadine dit: Tout gestionnaire de la chose publique qui détourne les biens publics doit être condamné…
    Elle a raison, mais elle pêche par IGNORANCE. Car Moïse Katumbi n'était pas GOUVERNEUR ni même pas en politique quand son Contrat d'amodiation avec la GECAMINES et encore moins quand il avait vendu ses parts à Anvil Mining. Donc, Il était tout simplement un Businessman et non un Gestionnaire de la chose publique. Si Bill Gate peut gagner des millions et que si un Congolais INTELLIGENT peut faire HONNETEMENT des millions dans son pays, où est le problème.
    2. La dite mine de Kinsevere n'etait pas un gisement connu, c'était une brousse. Donc, 100% des risques, contrairement aux autres gisements tels que TFM (Gisement des Américains qui pillent aussi notre pays), Kamoto ( des Britanniques), MUMI (Suisses et Britaniques), STL (des BELGES) pour n'en citer que ceux-ci…
    Après ce déballage des propriétaires des mines cités ci-haut, AUCUN CONGOLAIS n'a une mine connue. Moïse, pouvait-il aussi perdre son argent dans cet investissement à risque?
    Réfléchissons...

  11. Répondre

    Sébastien Vandenbergh5 février 2014 à 17:08

    Ingrid, vous avez raison pour le point 1 mais vous trompez sur le second point. Selon le communiqué le presse d'Anvil Mining du 29/11/2004: "Gécamines calculated in the early 1990s that three mineralized zones within the Kinsevere Exploitation Permit contain approximately 3 million tonnes of mineralized material with an average grade of 5.0-5.5% copper and 0.20-23% cobalt for approximately 180,000 tonnes of contained copper. This estimate was based on 66 diamond and RC (reverse circulation) drill holes completed by Gécamines to a maximum depth of 140 metres for a total of 2,817 metres of drilling. Gaps between the surface expressions of the individual mineralized zones range from 400 metres to 1,000 metres, and Anvil believes those gaps provide excellent exploration potential. Nambulwa, the second Exploitation Permit, also hosts an outcropping zone of mineralization but has had insufficient evaluation work completed to determine a meaningful estimate of mineralized material. However, limited trench sampling and three adits driven into the deposit has returned encouraging grades of up to 5.5% Cu over a mineralized width of up to 20 metres."
    http://fr.scribd.com/doc/203724457/Anvil-Mining-Press-Releases-Kinsevere-Nambulwa

  12. Répondre

    Sébastien Vandenbergh5 février 2014 à 17:11

    Lumumba, vous confondez accusation et preuve. Vous accusez George Forrest de piller le Congo (ce qui est sans doute le cas) mais pour justifier un tel mot il faut des preuves, c'est-à-dire des contrats léonins, par exemple. Les journalistes travaillent sur base de documents et de faits, pas de rumeurs.

  13. Répondre

    Bertrand5 février 2014 à 20:32

    Tshibangu Nadine, à la lecture de vos écrits, je doute fort que vous soyez Congolaise comme l'a dit Mr Lumumba. Pour preuve, vous faites de l'amalgame entre:
    1. Moise avant d'être Gouverneur que je vous informe était un homme d'affaires très prospère. Il avait eu son argent dans l'agroalimentaire, la pêche, et le transport.
    2. Moise Gouverneur qui fait un travail remarquable et reconnu par tous les observateurs de bonne foi, Belges ou Congolais. Il a fait des actions à la tête de la province qui demandent d'être vues et non d'être racontées.
    3. Moise Mécène et philanthrope qui construit des Ecoles, des Hôpitaux, qui a haussé son équipe de foot au top 5 des équipes en Afrique en lui dotant d'un stade moderne qu'il n'a pas construit aux iles vierges, mais bien à Lubumbashi
    Il a construit une école technique que le Katanga n'ait jamais eu depuis l'accession de notre pays à l'indépendance. Cette liste n'est pas à sa fin, difficile de tout décrire. Aux Saint Thomas de faire le déplacement du Katanga pour s'en rendre compte.

  14. Répondre

    Nestor Kashala5 février 2014 à 20:39

    Oui Bertrand, je suis tout à fait d'accord avec toi. Je vais bientot faire une analyse sur le sujet car je suis un ancien de la GECAMINES et je connais bien le dossier.

  15. Répondre

    Ingrid LULE5 février 2014 à 22:16

    Mr Sebastien, je suis heureux de votre réponse à ma publication. Vous dites que j'ai trompé sur mon point 2 qui parle du gisement de Kinsevere, oh! cher Monsieur vos propres écris me donnent raison. Vous faites allusion au communiqué de presse d'Anvil Mining du 29/11/2004 qui parle du contenu approximatif de la mine. Vous avez raison à 10.000%. MAIS, MAIS, ce que vous semblez ignorer c'est que ce resultat n'a été possible que grace à la PROSPECTION faite par celui la meme que vous mettez en cause. Pour plus de precision, Mr Moise KATUMBI avait pris la mine en 2003. En ce moment là, il n'y avait aucune indication scientifique fiable sur la teneur de la Mine, donc je repète en disant que c'était de la BROUSSE. Il a du mettre son argent en jeu pour la recherche et la prospection. C'est seulement un an après en fin 2014 qu'on a pu estimé la reserve probable du Gisement. Voilà pourquoi j'ai parlé d'un risque de 100%. Allez dans les archives de la Gecamines pour vous rendre compte qu'avant 2004, TFM, STL, KAMOTO, etc... avaient des estimations fiables contrairement à Kinsevere qui n'avait rien du tout.
    J'espère eclairer d'avantage les différents intervenants...

  16. Répondre

    Nestor Kashala5 février 2014 à 23:31

    chers Intervenants, je voulais réagir entant qu' ancien de la Gecamines, mais je viens de relire l'article ainsi que les commentaiers surtout des journalistes eux memes, je me decide de n'est pas entré en profondeur dans un dossier qui me parait pas claire dans sa formulation. l'article semble etre téléguidé à distance. ce sont des coups de basse classe. Un dossier que lui meme l'interessé a l'habitude d'en parlé et on veut nous faire croire que c'est une révélation comme si Mr le Gouverneur avait caché à son temps? la vente avait eu lieu il y a 8 ans aujourd'hui. Avant de devenir Gouverneur, il en avait parlé. Dans le film de Thierry Michel, Mr Moise avait dit si je me souvient bien qu'il avait vendu ces parts dans la Mine pcqu'il était entré en politique. Il regretttait meme en disant que s'il n'était pas en politique avec le boom minier, il pouvait devenir milliardaire. C'est desolant de voir comment la corruption qu'on denonce souvent en Afrique se porte très bien en Europe et plus particulièrement en Belgique. Congolais, TOFUNGOLA MISSO, ba Belges balingi ko créer mobulu nakati na biso. Journal wana ezangi biloko ya ba politiciens na bango pona kokoma? bakeyi koluka biloko elekaki presque DIX ans après pour nous dfistraire. CONGOLAIS N'ACCEPTONS PLUS NIMPORTE QUOI, pcq mundele alobi.

  17. Répondre

    tshibangu nadine6 février 2014 à 00:55

    Réponses à vos questions
    A Mme Ingrid LULE (Congolaise, Avocat d’affaires)
    Veuillez relire très attentivement mes textes : vous y trouverez des réponses exhaustives, satisfaisantes et bénéfiques pour tout le Monde. Mes réponses protègent et sécurisent tous les Acteurs (l’Etat, le simple Businessman, l’Homme politique avant son entrée en fonction et pendant son mandat politique ainsi que le Peuple) car ma réponse résout ce problème en amont, ici et maintenant ainsi qu’en aval de la situation (ma réponse est préventive, curative et garantit le meilleur avenir à tous) :
    - La déclaration du patrimoine avant d’entrer en fonction et son origine ;
    - La déclaration de son salaire, la déclaration du patrimoine à la fin de la fonction politique ;
    - L’existence des mécanismes de contrôle de pouvoir, de pression sociale et morale, les contre-pouvoirs.
    Tout homme d’affaire doit exiger un système politique qui puisse lui garantir la sécurité juridique.
    Si ces conditions existaient, tout se déroulerait dans la transparence. Il n’y aurait même pas ce débat car Marianne, le Député britannique Eric Joyce et tant d’autres n’auraient rien à révéler, à savoir notamment pour le cas de Marianne : « le gouverneur du Katanga est à la tête d’une offshore secrète, jamais révélée jusqu’ici. A quoi sert cette société? Abrite-t-elle des richesses illégitimes non déclarées au fisc congolais? Cette problématique est de toute première importance pour le peuple congolais: la RDC aurait perdu 3,7 milliards de dollars en droits de douanes et taxes impayées par des compagnies minières du Katanga entre 2008 et 2013, selon l’agence Reuters (30/1/2014) »…..
    Qui étaient gestionnaires de la Province du Katanga entre 2008 et 2013 ?
    La comparaison du cas de Bill Gates avec celui de nos gouvernants congolais est inappropriée. Quel Etat, quel Ministère Bill Gates a-t-il dirigé aux Etats-Unis ?
    A ma connaissance, son cas est transparent et connu de tous : William Henry Gates III, dit Bill Gates, est un informaticien, un entrepreneur américain, pionnier dans le domaine de la micro informatique. Il a fondé en 1975, avec son ami Paul Allen, la société de logiciels de micro-informatique Micro -Soft (rebaptisée depuis Microsoft). Son entreprise acheta le système d'exploitation QDOS pour en faire le MS-DOS, puis conçut Windows, tous deux en situation de quasi-monopole mondial.
    Il est devenu, grâce au succès commercial de Microsoft, l'homme le plus riche du monde de 1996 à 2007, ainsi qu'en 2009. Il se consacre depuis octobre 2007 à sa fondation humanitaire. Sa fortune personnelle a été estimée à 73 milliards de dollars en septembre 2013. En janvier 2014, il est redevenu l'homme le plus riche du monde selon le classement Bloomberg avec 78,5 milliards de dollars.

  18. Répondre

    tshibangu nadine6 février 2014 à 00:57

    L’exemple de Bill Gates est ardemment souhaité par nous tous : que les Congolais INTELLIGENTS rivalisent à prendre des initiatives, à inventer, à construire HONNETEMENT des entreprises, des industries et des sociétés solides, prospères et durables au Congo et créent la richesse pour eux-mêmes, pour la Nation et pour le Peuple. Ce n’est malheureusement pas le cas.
    Le Professeur Jean-Philippe Peemans stigmatise ce drame dans ses écrits, notamment dans « Accumulation et Sous- développement ». Il parle de ces congolais qui ont manipulé et amassé tant d’argent quand ils étaient au pouvoir et qui en sont partis sans avoir laissé sur la Terre de leurs Ancêtres aucune usine, aucune entreprise, aucune société.
    A M. Lumumba
    Dans le Monde entier, les pays bien gérés ne font appel à l’Aide humanitaire et à des dons qu’en cas des catastrophes naturelles (tsunamis, ouragans, tempêtes, tremblements de terre…).
    C’est dans ces cas qu’on voit que l’attachement aux idéaux nobles et justes, à l’humanisme, à l’humanitarisme dépasse les frontières nationales.
    Quel Paradoxe des paradoxes : le cas du Congo/Kinshasa, l’un des Géants d’Afrique et du Monde, mais dont la population mène chaque jour une petite vie végétative et ne survit que grâce aux dons, à la Charité internationale et aux « HOMMES-SOLUTIONS » !
    Faisons en sorte que les Congolais ne continuent pas d’être traités par qui que ce soit comme des mendiants et des esclaves, mais comme des citoyens et qu’ils se comportent eux-mêmes comme des citoyens, c’est-à-dire des êtres humains libres, respectés dans leur dignité humaine, leur valeur, leur estime, leurs libertés individuelles et publiques et leurs droits fondamentaux, sociaux, civiques, politiques, économiques et culturels et qu’ils aient la conscience aiguë d’appartenir à une Collectivité politique (Commune, Arrondissement, Sous -Région, Province, Nation) envers laquelle ils ont des devoirs, des droits et des responsabilités.
    Dans ce débat, je ne cesse de démontrer être plus congolaise que nombreux intervenants qui se limitent à défendre et à encenser un individu, si bienfaiteur et si saint soit-il, mais ils ne parlent pas de « Citoyens », de la « Population », des « Libertés », de « Dignité humaine», de « Valeur », des « Droits », des « Institutions », de la « Bonne Gouvernance », de la « Nation »…

  19. Répondre

    tshibangu nadine6 février 2014 à 00:58

    Je réitère mon exigence de voir s’instaurer dans notre Pays les règles de bonne gouvernance et mes questions antérieures demeurées sans réponses sur la gestion de la Province du Katanga, à savoir :
    « Indépendamment de la répartition du Budget entre le Gouvernement Central et les Provinces, les gestionnaires de la Province du Katanga préfèrent les billets verts aux projets socio-économiques des entreprises installées au Katanga….. Connaissez-vous le patrimoine des gestionnaires de la Province du Katanga avant leur entrée en fonction et la provenance de leurs richesses passées et actuelles ?
    Y a-t-il dans la Province du Katanga les mécanismes de contrôle de pouvoir, de pression sociale et morale, les contre-pouvoirs, un organe qui publie en toute transparence les libellés des marchés publics et des contrats ? Connaissez-vous les salaires mensuels des gestionnaires de la Province du Katanga ?
    J’insiste : sans des réponses à ces questions, vous pratiquez la politique d’autruche, mais vous ne rassurez ni la population congolaise ni l’opinion internationale qui suit ce débat.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dr. Shungu M. Tundanonga-Dikunda
Public & Policy Affairs Consultant
PF 62 02 45

D-10792 Berlin (Germany)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Congo Panorama. Le blog du soldat du peuple: Par Antoine Roger Lokongo, le Soldat du Peuple engagé dans la bataille des idées pour un Congo meilleur. Un Congo qui s'assume et devient un parténaire clé de la Chine, hier un pays sous-développé, qui, en un lapse de temps, a changé son destin en comptant sur ses propres efforts et devenu une puissance.
  • Congo Panorama. Le blog du soldat du peuple: Par Antoine Roger Lokongo, le Soldat du Peuple engagé dans la bataille des idées pour un Congo meilleur. Un Congo qui s'assume et devient un parténaire clé de la Chine, hier un pays sous-développé, qui, en un lapse de temps, a changé son destin en comptant sur ses propres efforts et devenu une puissance.
  • : A partir des idées de mes héros, Patrice Emery Lumumba et Laurent Désiré Kabila, je suis l'actualité politique de mon pays, la République Démocratique du Congo en partuclier et de l'Afrique en général et je donne mes commentaires. Antoine Roger Lokongo
  • Contact

Hymne des Opprimés

  Ces CPP-ci sont la lumière des ouvriers
et des paysans,
ainsi que de tout opprimé.

Il n’y a point de doute d’abattre l’exploitation et de créer une juste société.

Notre serment est de ne jamais échouer,
enjoignons toutes nos forces en un faisceau,
tenons bien nos armes dans nos mains,
car ces CPP sont la force du peuple.


Dans sa noble cause,
jamais de spoliation.

Notre lutte revendique nos droits,
quoiqu’il en coûte,
jamais de servitude.


Pour les opprimés,
la Révolution est un rempart,
son ultime but est que le peuple gouverne.

Laurent Désiré Kabila,
lâchement assassiné le 16 janvier 2001.

Recherche

Liens Préféres