Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2016 2 28 /06 /juin /2016 04:08

“Demandez-leur: le sang qui va couler c’est celui de qui ?” - Dixit Président Joseph Kabila

Le Président Congolais Joseph Kabila promet un vote démocratique en dépit des tensions

http://www.foxnews.com/world/2016/06/24/congo-president-promises-democratic-vote-despite-tensions.html

Associated Press, publié le 24 juin 2016

Traduction approximative par le Dr. Lokongo

Kinshasa, RDC - Le Président Congolais, a vendredi passé brisé son silence sur les prochaines élections qui ont alimenté les tensions dans ce pays d'Afrique centrale pour plus d'un an, en promettant un processus démocratique, mais a décliné de fournir des détails sur son avenir politique.

En vertu de la constitution, le deuxième et dernier mandat du Président Joseph Kabila expire à la fin de cette année, mais l'opposition soupçonne le gouvernement de vouloir essayer de retarder le vote pour le maintenir au pouvoir.

Les élections sont actuellement prévues pour le mois de Novembre. Dans un discours prononcé en Swahili vendredi dans la ville orientale de Kalémie, Kabila a déclaré que l'enrôlement des électeurs débutera au mois de Juillet.

Il a également mis en garde les acteurs politiques contre toute tentative de déstabiliser le Congo, qui n'a jamais connu un transfert pacifique du pouvoir.

“Pour tous ceux qui veulent nous intimider en disant que le sang va couler s‘il n'y a pas d'élections, s’ils viennent ici, demandez-leur: le sang qui va couler c’est celui de qui ?” a-t-il déclaré.

Il a déclaré qu'une grande majorité des congolais voulait qu'il reste au pouvoir.

“De la route de l'aéroport, j'ai entendu la foule dire que je devrais rester plus longtemps au pouvoir. Sachez que nous sommes dans une démocratie et cela signifie que nous allons organiser des élections démocratiques dans ce pays”, a déclaré Kabila.

Le président a tenu ces propos un jour après que le conseil de sécurité de l'onu ait exhorté son gouvernement à maintenir un processus électoral libre, équitable et en temps opportun, tout en exprimant sa préoccupation sur les récentes arrestations et la détention de membres de l'opposition politique. "

Toujours jeudi, le Département du Trésor Américain a imposé des sanctions à un responsable de la police congolaise de haut niveau qui, selon les militants activistes, s’est rendu coupable des dizaines de morts. Le communiqué annonçant les sanctions contre Celestin Kanyama a noté un “schéma de répression” par le gouvernement de Kabila.

L’ambassade de la RDC à Washington a qualifié cette décision “d'une atteinte à notre souveraineté. ”

Congo's President Kabila promises democratic vote despite tensions

http://www.foxnews.com/world/2016/06/24/congo-president-promises-democratic-vote-despite-tensions.html

Published June 24, 2016

Associated Press

Facebook0 Twitter20 Email Print

KINSHASA, Congo – Congo's president on Friday broke his silence on upcoming elections that have fueled tensions in this central African country for well over a year, promising a democratic process but declining to detail his political future.

President Joseph Kabila's second and final term under the constitution expires at the end of this year, but the opposition suspects the government will try to delay the vote to keep him in power.

Elections are currently scheduled for November. In Friday's speech in the eastern town of Kalemie, Kabila said voter registration would begin in July.

He also warned politicians against any bid to destabilize Congo, which has never had a peaceful transfer of power.

"To all those who want to intimidate us by saying that blood will flow if there aren't elections, if they come here ask them whose blood is going to flow?" said Kabila, who spoke in Swahili.

He said some Congolese wanted him to stay on.

"From the airport road I heard the crowd say that I should stay in power longer. Know that we are in a democracy and that means we are going to organize democratic elections in this country," Kabila said.

The president's remarks came one day after the U.N. Security Council urged his government to maintain a free, fair and timely electoral process while expressing concern over "recent arrests and detention of members of the political opposition."

Also on Thursday, the U.S. Treasury Department imposed sanctions on a top Congolese police official who activists say is linked to dozens of deaths. The statement announcing the sanctions against Celestin Kanyama noted a "pattern of repression" by Kabila's government.

Congo's embassy in Washington called the move "an infringement on our sovereignty."

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Congo Panorama. Le blog du soldat du peuple: Par Antoine Roger Lokongo, le Soldat du Peuple engagé dans la bataille des idées pour un Congo meilleur. Un Congo qui s'assume et devient un parténaire clé de la Chine, hier un pays sous-développé, qui, en un lapse de temps, a changé son destin en comptant sur ses propres efforts et devenu une puissance.
  • Congo Panorama. Le blog du soldat du peuple: Par Antoine Roger Lokongo, le Soldat du Peuple engagé dans la bataille des idées pour un Congo meilleur. Un Congo qui s'assume et devient un parténaire clé de la Chine, hier un pays sous-développé, qui, en un lapse de temps, a changé son destin en comptant sur ses propres efforts et devenu une puissance.
  • : A partir des idées de mes héros, Patrice Emery Lumumba et Laurent Désiré Kabila, je suis l'actualité politique de mon pays, la République Démocratique du Congo en partuclier et de l'Afrique en général et je donne mes commentaires. Antoine Roger Lokongo
  • Contact

Hymne des Opprimés

  Ces CPP-ci sont la lumière des ouvriers
et des paysans,
ainsi que de tout opprimé.

Il n’y a point de doute d’abattre l’exploitation et de créer une juste société.

Notre serment est de ne jamais échouer,
enjoignons toutes nos forces en un faisceau,
tenons bien nos armes dans nos mains,
car ces CPP sont la force du peuple.


Dans sa noble cause,
jamais de spoliation.

Notre lutte revendique nos droits,
quoiqu’il en coûte,
jamais de servitude.


Pour les opprimés,
la Révolution est un rempart,
son ultime but est que le peuple gouverne.

Laurent Désiré Kabila,
lâchement assassiné le 16 janvier 2001.

Recherche

Liens Préféres