Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2016 5 21 /10 /octobre /2016 08:32

La Gécamines va en arbitrage pour bloquer la vente de Tenke Fungurume Mining

Jeune Afrique, , 20 octobre 2016.

Le groupe minier congolais a lancé une procédure d'arbitrage auprès de la Chambre de commerce internationale (CCI) à Paris pour contester la cession par l'américain Freeport-McMoran de sa participation majoritaire dans le mégaprojet de cuivre Tenke Fungurume Mining.

Les positions se durcissent entre la Gécamines et le groupe minier américain Freeport-McMoran.

La compagnie nationale congolaise a entamé une procédure d’arbitrage auprès de la Chambre de commerce internationale (CCI) à Paris pour empêcher la vente par le groupe américain de sa participation majoritaire (56 %) dans Tenke Fungurume Mining (TFM), la première mine de cuivre de la RD Congo (467 millions de livres de cuivre extraites en 2015).

L’information, rapportée le mercredi 18 octobre par l’agence américaine Bloomberg, a été confirmée à Jeune Afrique par les avocats de la Gécamines, qui n’ont pas souhaité commenté cette procédure.

Bras de fer

Celle-ci marque une nouvelle escalade dans le bras de fer entre la Gécamines et Freeport-McMoran , depuis que ce dernier a annoncé, en mai dernier, un accord de cession de ses parts dans TFM au groupe chinois China Molybdenum pour 2,65 milliards de dollars comptant.

La Gécamines, qui détient 20 % de TFM, a d’abord dénoncé les conditions dans lesquelles cet accord a été négocié, fustigeant le fait d’en avoir été informée « par les médias ». En septembre, le groupe congolais a annoncé avoir fait une contre-offre à Freeport-McMoran pour le rachat de sa participation. Une annonce qui avait soulevé des interrogations quant aux capacités de la Gécamines à trouver le financement nécessaire à une telle transaction.

Tergiversations canadiennes

La procédure d’arbitrage déclenchée par la Gécamines vient compliquer l’équation à laquelle font face Freeport-McMoran et China Molybdenum. En effet, outre la contre-offensive menée par l’opérateur congolais, ils sont également confrontés aux tergiversations de Lundin Mining, également actionnaire de TFM (24 %). Le groupe canadien, qui a manifesté peu d’enthousiasme à l’idée de collaborer avec China Molybdenum, bénéficie d’un droit de préemption sur les actions de Freeport-McMoran. Ce droit de péremption, dont l’échéance était initialement fixée à début août, a été prorogé à plusieurs reprises depuis lors.

Ce jeudi, Lundin a indiqué avoir obtenu une nouvelle prorogation de ce droit de préemption, dont l’échéance a été repoussée jusqu’au 15 novembre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Congo Panorama. Le blog du soldat du peuple: Par Antoine Roger Lokongo, le Soldat du Peuple engagé dans la bataille des idées pour un Congo meilleur. Un Congo qui s'assume et devient un parténaire clé de la Chine, hier un pays sous-développé, qui, en un lapse de temps, a changé son destin en comptant sur ses propres efforts et devenu une puissance.
  • Congo Panorama. Le blog du soldat du peuple: Par Antoine Roger Lokongo, le Soldat du Peuple engagé dans la bataille des idées pour un Congo meilleur. Un Congo qui s'assume et devient un parténaire clé de la Chine, hier un pays sous-développé, qui, en un lapse de temps, a changé son destin en comptant sur ses propres efforts et devenu une puissance.
  • : A partir des idées de mes héros, Patrice Emery Lumumba et Laurent Désiré Kabila, je suis l'actualité politique de mon pays, la République Démocratique du Congo en partuclier et de l'Afrique en général et je donne mes commentaires. Antoine Roger Lokongo
  • Contact

Hymne des Opprimés

  Ces CPP-ci sont la lumière des ouvriers
et des paysans,
ainsi que de tout opprimé.

Il n’y a point de doute d’abattre l’exploitation et de créer une juste société.

Notre serment est de ne jamais échouer,
enjoignons toutes nos forces en un faisceau,
tenons bien nos armes dans nos mains,
car ces CPP sont la force du peuple.


Dans sa noble cause,
jamais de spoliation.

Notre lutte revendique nos droits,
quoiqu’il en coûte,
jamais de servitude.


Pour les opprimés,
la Révolution est un rempart,
son ultime but est que le peuple gouverne.

Laurent Désiré Kabila,
lâchement assassiné le 16 janvier 2001.

Recherche

Liens Préféres