Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 16:55

Nos héros nationaux Patrice Lumumba et Mzee Kabila dont nous commémorons les assassinats ces 16 1t 17 janvier respectivement, se sont sacrifiés pour que le Congolais récouvre son humanité, son “Ubuntu”, son“Bomoto” et sa dignité longtemps baffoués pendant des siècles durant, vivant dans un pays indépendant, uni, fort, prospère, souvérain et dont l'intégrité territoriale restera à jamais non-négotiable


Or voici ce qui s''était passe hier au Centre Wallonie Bruxelles de Kinshasa: à Manger et à boire au profit des Congolais, toute tendances politiques confondues, étaent en agogo, la bière a coulé, la musique congolaise a rétenti (comme c'était le cas à Gorée et à Genval récemment) !
Les Noko Belges connaissent bien ou avoir les Congolais. Ne nous taxer pas de conflicttuel ! Pourquoi ne pas se la couler douce pendant cette période festive de nouvel an surtout quand c'est l'anciènne puissance coloniale qui paie la facture? .

Mais là ou le bas blaisse c'est lorsque Madame l'Ambassadrice Belge en RDC jette le pavé dans la mare alors que nous commémorons en ce moment même le double assassinat de Patrice Lumumba et de Mzee Kabila: Pour elle un article doit être inserré dans la constitution de la RDC qui stipule que “les Congolais ont droit au bonheur !”

Hmm! Kimpa Vita, Siomon Kimbangu, Patrice Lumumba et Mzee Kabila tournent dans leurs tombes (Lumumba n'avait pas droit à une tombe) et tous les Congolais, les vrais, qui connaissent bien l'histoire de leur pays se sentent'offusqués à cause des cette prise de position car notre histoire est toujours caracterisée par le dicton: “le malheur des Congolais fait toujours le bonheur des autres: de la Belgique, des Etats-Unis, de la France, de la Grande Bretagne, des Catholiques, des Protestants, de nouvelles puissances émergentes, des Rwandais, des Ougandais, des multinationales et des ONGs de tout acabit dépuis la traite des esclaves en passant par Léopold II jusqu'à nos jours ! En plus il suffit que la Belgique restitue  à la RDC les milliards de dollars qu'elle a volés à l'accession du Congo à l'indépendance et transferrés à Bruxelles et partage ses nouvelles technologies avec elle,  pour que la RDC puisse résoudre beaucoup de problèmes etant donné que son budget national actuel ne dépasse même pas 6 milliards de dollars ! Bonheur parlons-en!

Nous apprenons que le M23 se prépare à attaquer la RDC à partir de l'Ouganda, alerte Julien Paluku, Gouverneur de la Province du Nord Kivu.
http://www.radiookapi.net/2017/01/15/actualite/securite/lex-m23-se-prepare-attaquer-la-rdc-alerte-julien-paluku

Tout se passe comme si la révolution pardon appliquée par Kabila Père et Kabila Fils ne suscite que mépris dans le chef des pardonnés violeurs, genocidaires et pilleurs d'hier déjà devenus ministrables .Le pays va de guerre en guerre, de dialogue en dialogue, d'arrangement particulier en enragement particulier....

Encore faut-il définir ce que nous attendons par bonheur ! Le bonheur d'un peuple ne se limite pas qu' à la bière, aux femmes, à la musique et au football (kinoiserie)).

Nos héros nationaux Patrice Lumumba et Mzee Kabila dont nous commémorons les assassinats ces 16 1t 17 janvier respectivement, se sont sacrifiés pour que le Congolais récouvre son humanité, son “Ubuntu”, son“Bomoto” et sa dignité longtemps baffoués pendant des siècles durant, vivant dans un pays indépendant, uni, fort, prospère, souvérain et dont l'intégrité territoriale restera à jamais non-négotiable; pour que le Congolais soit à mesure de s'auto-déterminer sur tous les plans - militaire, politique, economique, technologique, social - pour qu'il vive de nouveau dans la paix, la sécurité et la stabilité, dans un environnement sain, jouissant des infrastructures nouvelles, de l'électricité, de la capacité et de l'expertise de transformer les ressources abondantes de son pays sur place (industrialisation) comptant sur sa propre expertise et savoir-faire pour créer des emplois et des marchés à son profit, pour qu'il jouisse de la bonne santé, de l'auto-sufficisance matérielle, alimentaire en oocurrence (boulots descents, logements descents) et soit respecté par les autres peuples, bref pour que le Congolais devienne le créateur de son propre bonheur et de sa propre richesses... Voici ce que nous entendons par "droit au bonheur du peuple Congolais" dans le cadre de la vision nous léguée par Patrice Lumumba et Mzee Kabila.

Dr. Lokongo

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Congo Panorama. Le blog du soldat du peuple: Par Antoine Roger Lokongo, le Soldat du Peuple engagé dans la bataille des idées pour un Congo meilleur. Un Congo qui s'assume et devient un parténaire clé de la Chine, hier un pays sous-développé, qui, en un lapse de temps, a changé son destin en comptant sur ses propres efforts et devenu une puissance.
  • Congo Panorama. Le blog du soldat du peuple: Par Antoine Roger Lokongo, le Soldat du Peuple engagé dans la bataille des idées pour un Congo meilleur. Un Congo qui s'assume et devient un parténaire clé de la Chine, hier un pays sous-développé, qui, en un lapse de temps, a changé son destin en comptant sur ses propres efforts et devenu une puissance.
  • : A partir des idées de mes héros, Patrice Emery Lumumba et Laurent Désiré Kabila, je suis l'actualité politique de mon pays, la République Démocratique du Congo en partuclier et de l'Afrique en général et je donne mes commentaires. Antoine Roger Lokongo
  • Contact

Hymne des Opprimés

  Ces CPP-ci sont la lumière des ouvriers
et des paysans,
ainsi que de tout opprimé.

Il n’y a point de doute d’abattre l’exploitation et de créer une juste société.

Notre serment est de ne jamais échouer,
enjoignons toutes nos forces en un faisceau,
tenons bien nos armes dans nos mains,
car ces CPP sont la force du peuple.


Dans sa noble cause,
jamais de spoliation.

Notre lutte revendique nos droits,
quoiqu’il en coûte,
jamais de servitude.


Pour les opprimés,
la Révolution est un rempart,
son ultime but est que le peuple gouverne.

Laurent Désiré Kabila,
lâchement assassiné le 16 janvier 2001.

Recherche

Liens Préféres