Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 16:47
La bagarre autour du terril de Lubumbashi rebondit en appel - L'ECHO – 16.06.2
 
Parler d'un agenda impérialiste qui défend des intérets des capitalistes occidentaux en RDC, a bien de sens. Voici, à titre d'exemple, un article du journal L'Echo :
La bagarre autour du terril de Lubumbashi rebondit en appel - L'ECHO – 16.06.2017
NICOLAS KESZEI
Les scories du terril de Lubumbashi sont au coeur d'un conflit entre le groupe Forrest et la Gécamines. En première instance, la Justice belge s'est déclarée incompétente.
Depuis quelques mois, l'exploitation des scories du terril de Lubumbashi est au coeur d'un conflit judiciaire tendu. D'un côté, on a le Groupement du Terril de Lubumbashi (GTL), une société constituée par le groupe Forrest et par la Gécamines. Et de l'autre, la Gécamines elle-même, une société congolaise spécialisée dans l'extraction minière et propriétaire du terril en question. En réalité, les deux partenaires se battent pour l'exploitation des couches de scories pauvres du terril. Un enjeu à 400 millions de dollars. Le conflit s'envenimant, la
Gécamines a fait dresser un barrage à l'entrée du terril, empêchant de facto GTL de venir prendre livraison des scories en question. GTL, invoquant l'urgence de la situation, s'était tournée vers le tribunal de commerce francophone de Bruxelles pour, en référé, faire lever le barrage et libérer l'accès au terril sous peine d'une astreinte journalière de 500.000 euros.
Dans une ordonnance rendue le 18 mai, le tribunal de commerce s'est déclaré territorialement incompétent. Le juge a estimé que les mesures requises par voie de référé ne présentent pas de liens avec la Belgique. Au passage, il a rappelé que le contrat de vente des scories avait été signé à Lubumbashi qui est aussi le lieu d'exécution du contrat. "Notre décision risquerait tout bonnement d'être inopérante dans le bref délai souhaité par les demanderesses du fait des formalités à remplir pour la rendre exécutoire en République Démocratique du Congo", lit-on dans l'ordonnance.
La décision du juge de première instance, on s'en doute, n'a pas plu à GTL qui a interjeté appel. Vu l'urgence de la demande, l'affaire a été plaidée hier devant la 7e chambre de la cour d'appel de Bruxelles. GTL a replacé le conflit dans son contexte, rappelant que l'enjeu réel portait sur l'exploitation à venir des couches inférieures de scories. Au départ, ces couches dites pauvres ne devaient rien rapporter, mais la donne a changé et une société (Shamrock) a dit son intérêt. Le contrat a été estimé à 400 millions de dollars.
En appel, les avocats de GTL ont défendu l'idée selon laquelle la justice belge était bel et bien compétente. Renaud Thüngen, un des avocats de GTL, a précisé que GTL faisait partie du groupe Forrest dont le siège est à Wavre. Il a également rappelé que les conventions entre parties prévoyaient expressément le recours à des juridictions belges, ajoutant que les avenants au contrat avaient été signés à Bruxelles.
@@@@@@@@
 
Tony Busselen Umba Armel écrit cette remarque = matière de réflexion : <<Et si les sanctions contre les banques Congolaises effectuant des transactions USD n'était qu'une manière de rendre inapplicable le 40% de rappatriement obligatoire coulé en force de loi dans le nouveau code Minier? Pourquoi faire tomber ses sanctions seulement maintenant pendant que nos élus révisitent justement l'ancien code Minier en insérant ce dispositif salutaire pour le peuple Congolais. Et ce De manière à ce que le pantin qu'il placeront au pouvoir (soki pe bako koka) négocie en position affaiblie avec une sanction sur la tête qui servira de monnaie d'échange à l'abrogation de ce dispositif salutaire. Moi sur cette question je reflechi à haute voix et je veux faire tourner le méninge de mes compatriotes.>>
· Répondre ·
 
 
 
Pierre Legrand Ces sociétés étrangères connaissent la faiblesse des officiels Congolais. Comment une société étrangère veut saisir le tribunal belge pour exploiter le congo. Ce temps est révolu. Que la nouvelle génération prenne les choses en main 🤚. Je crois qu'ils vont maintenant passer par la corruption.
 
Tony Busselen "Les pilleurs ont raison, les victimes c'est leur faute." c'est l'ideologie trumpienne. "Les riches sont des 'winners', les pauvres sont des 'loosers'."
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Congo Panorama. Le blog du soldat du peuple: Par Antoine Roger Lokongo, le Soldat du Peuple engagé dans la bataille des idées pour un Congo meilleur. Un Congo qui s'assume et devient un parténaire clé de la Chine, hier un pays sous-développé, qui, en un lapse de temps, a changé son destin en comptant sur ses propres efforts et devenu une puissance.
  • Congo Panorama. Le blog du soldat du peuple: Par Antoine Roger Lokongo, le Soldat du Peuple engagé dans la bataille des idées pour un Congo meilleur. Un Congo qui s'assume et devient un parténaire clé de la Chine, hier un pays sous-développé, qui, en un lapse de temps, a changé son destin en comptant sur ses propres efforts et devenu une puissance.
  • : A partir des idées de mes héros, Patrice Emery Lumumba et Laurent Désiré Kabila, je suis l'actualité politique de mon pays, la République Démocratique du Congo en partuclier et de l'Afrique en général et je donne mes commentaires. Antoine Roger Lokongo
  • Contact

Hymne des Opprimés

  Ces CPP-ci sont la lumière des ouvriers
et des paysans,
ainsi que de tout opprimé.

Il n’y a point de doute d’abattre l’exploitation et de créer une juste société.

Notre serment est de ne jamais échouer,
enjoignons toutes nos forces en un faisceau,
tenons bien nos armes dans nos mains,
car ces CPP sont la force du peuple.


Dans sa noble cause,
jamais de spoliation.

Notre lutte revendique nos droits,
quoiqu’il en coûte,
jamais de servitude.


Pour les opprimés,
la Révolution est un rempart,
son ultime but est que le peuple gouverne.

Laurent Désiré Kabila,
lâchement assassiné le 16 janvier 2001.

Recherche

Liens Préféres