Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 19:11
POUR QUI ROULE LA CENCO ? L'ÉGLISE CATHOLIQUE AU BANC DES ACCUSÉS ! ( Acte II )
 
L'analyse que nous avons faite le 5 mai 2017 sur la jonglerie de la CENCO, vient d'être 
confirmée ! La dernière sortie médiatique des princes de l'Eglise catholique congolaise, soucieux de démontrer à la face du monde qu'ils ont bel et bien, une couleur politique en RDC, est l'actualisation de tout ce que nous avions dit sur ces évêques qui ne se gênent plus à prouver à travers leur message d'appel à l'insurrection, qu'ils roulent réellement pour le RASSOP et pour les ténors du néo-colonialisme dégradant.
" L'Histoire est perpétuelle répétition " dit-on ! 
L'Eglise catholique veut rééditer ses exploits de la période coloniale au cours de laquelle, elle a servi comme appendice du pouvoir colonial en charge de cette évangélisation des populations congolaises qu'il fallait soumettre. Elle était là pour ouvrir la voie à l'administration coloniale et aux trusts occidentaux engagés dans l'exploitation des richesses du Congo, ce pourvoyeur des matières premières pour les industries occidentales en pleine mutation ! 
L'Eglise catholique a continué à jouer ce rôle à l'accession du pays à l'indépendance notamment à travers le soutien apporté à la machine de l'impérialisme capitaliste, pour traquer les nationalistes congolais accusés d'être de mèche avec les communistes !
Le premier ministre Patrice Emery LUMUMBA n'a-t-il pas été la victime pointée, des attaques de l'Eglise catholique à travers les homélies publiées matin, midi et soir dans toutes ses chapelles, pour condamner à la mort certaine, ce héros de la lutte pour l'émancipation du peuple congolais?
L'Eglise catholique n'a pas baissé les bras après cette machination machiavélique. Elle s'est investi sous la deuxième République dans une guerre ouverte contre le Maréchal MOBUTU qui tenait à s'affranchir de la tutelle avilissante, que les évêques voulaient imposer au pays à travers la lutte menée contre la laïcisation pourtant bien définie dans la constitution ! 
La guerre MALULA - MOBUTU en était la plus grande illustration qui s'est soldée par la décision du MPR / Parti-Etat, de proclamer haut et fort, le recours à l'authenticité pour dénoncer l'aliénation mentale perpétrée par l'Eglise catholique pour détruire la "culture africaine " et la récupération par la République, des écoles et universités gérées jusque là par l'Eglise. La réconciliation entre l'Etat et l'Eglise ne sera que de façade car le modus operandi des évêques, restera le même qu'à l'époque coloniale. En effet, il fallait continuer à remplir la mission première des envoyés de Rome au cœur du continent noir, celle consistant à soumettre et à berner les populations. Tout devait se faire comme par le passé, pour creuser le fossé entre le peuple et le gouvernement en se donnant bonne conscience quand hélas, la véritable face cachée de l'œuvre civilisatrice de l'Eglise romaine, " l'évangélisation des Africains pour faire triompher la gloire de l'Occident ", se faisait voir au grand jour !
La troisième République n'aura-t-elle pas sonné le glas de la primauté de l'Eglise catholique qui a perdu les fastes de l'évangélisation-acculturation des Africains avec la montée des églises protestantes, de l'islam et de la création de nombreuses œuvres socio-culturelles privées et publiques en faveur de la jeunesse ?
L'Eglise catholique a cru rééditer le jeu du cardinal MONSENGWO lors de ses exploits politiciens à la Conférence Nationale Souveraine ! Elle s'est jetée dans la danse avec la même ardeur en négociant auprès du Chef de l'Etat, la direction des négociations du CENTRE INTERDIOCÉSAIN de KINSHASA qui ont scellé le fameux accord de la Saint Sylvestre. La CENCO s'est mise la corde au cou en réclamant ces bons offices alors qu'elle avait déjà pris cause et effet pour le RASSOP ! 
N'a-t-elle pas claqué la porte des négociations de la cité de l'Union Africaine alors qu'elle était partie prenante en tant que membre de la Société civile pour aller siéger à Limete comme " soutien ultime de l'Occident " à l'opposition radicale ?
N'a-t-elle pas senti l'odeur de l'échec de la lutte de cette opposition aux abois quand elle a fait volte face pour aller quémander au non toujours des donateurs occidentaux, la faveur du Rais pour ces " bons offices " qu'elle sera incapable de faire aboutir à cause de sa position controversée ? 
" Est pris, qui croyait prendre " dit-on ! 
L'Eglise catholique est tombée dans son propre piège et n'a pas à rentrer dans sa carapace en croyant ainsi, noyer par ses diatribes, le gouvernement et essentiellement , le Président de la République qu'elle s'est permise de vilipender sans raison !
Qui veut noyer son chien, l'accuse de rage... ! 
Pour qui roule la CENCO avec toutes ces accusations gratuites contre la République ? Elle aura franchi cette fois-ci le rubicon et la logique exige que l'on puisse recadrer les débats car il faut dénoncer cet appel à la violence et surtout l'engagement de l'Eglise sur la voie de l'insurrection en arborant ses couleurs " rouge-sang " pour appeler le peuple à la révolte les mois à venir ! 
Y a-t-il encore un signe d'irresponsabilité qui dépasserait ce message d'appel à la haine et à la désobéissance civique de la part des princes de l'Eglise romaine ?
Qui pourra supporter le coût de pareille subversion ? L'Eglise a-t-elle mesurer les retombées de sa fourberie sur l'ensemble de ses fidèles qui auront accepté de suivre à l'aveuglette, cette invitation au suicide ?
La justice doit se saisir de ce dossier car nul ne peut tolérer pareil déviationnisme et les auteurs de ce message d'appel à l'insurrection devront répondre demain, de leurs actes !
La paix se gagne... !
 
Prof. MUGARUKA

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Congo Panorama. Le blog du soldat du peuple: Par Antoine Roger Lokongo, le Soldat du Peuple engagé dans la bataille des idées pour un Congo meilleur. Un Congo qui s'assume et devient un parténaire clé de la Chine, hier un pays sous-développé, qui, en un lapse de temps, a changé son destin en comptant sur ses propres efforts et devenu une puissance.
  • Congo Panorama. Le blog du soldat du peuple: Par Antoine Roger Lokongo, le Soldat du Peuple engagé dans la bataille des idées pour un Congo meilleur. Un Congo qui s'assume et devient un parténaire clé de la Chine, hier un pays sous-développé, qui, en un lapse de temps, a changé son destin en comptant sur ses propres efforts et devenu une puissance.
  • : A partir des idées de mes héros, Patrice Emery Lumumba et Laurent Désiré Kabila, je suis l'actualité politique de mon pays, la République Démocratique du Congo en partuclier et de l'Afrique en général et je donne mes commentaires. Antoine Roger Lokongo
  • Contact

Hymne des Opprimés

  Ces CPP-ci sont la lumière des ouvriers
et des paysans,
ainsi que de tout opprimé.

Il n’y a point de doute d’abattre l’exploitation et de créer une juste société.

Notre serment est de ne jamais échouer,
enjoignons toutes nos forces en un faisceau,
tenons bien nos armes dans nos mains,
car ces CPP sont la force du peuple.


Dans sa noble cause,
jamais de spoliation.

Notre lutte revendique nos droits,
quoiqu’il en coûte,
jamais de servitude.


Pour les opprimés,
la Révolution est un rempart,
son ultime but est que le peuple gouverne.

Laurent Désiré Kabila,
lâchement assassiné le 16 janvier 2001.

Recherche

Liens Préféres