Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 13:36

17 février 2015.

Un seul espoir: l'avénement du M.N.C./LUMUMBA !

* Tony Busselen de nationalité belge est aussi collaborateur du magazine Solidaire, mensuel et site web du Parti de Travail de Belgique. (PTB)

Son livre « Congo, une histoire populaire » a été édité chez Aden en 2010

Ce texte est une partie de l’interview accordée par l’auteur du Parti du Travail de Belgique (PTB) Tonny BUSSELEN à

Olivier Atemsing Ndenkop

- Au-delà des discours, quelle est la représentativité réelle de l’opposition congolaise ?

Le problème n‘est pas d’abord la représentativité de l’opposition, mais plutôt la politique qu’elle applique.

Aujourd’hui beaucoup de gens se moquent de Tshisekedi parce que sa démarche est prévisible et a depuis plus que deux décennies mené à des échecs innombrables. Tshisekedi refuse le dialogue quand on l’offre, il exige la capitulation totale de ses adversaires, et il exige ni plus, ni moins que la présidence de la RDC.

Sinon, c’est l’appel au boycott, ou l’appel en l’air à la révolte qui n’est simplement pas suivi. Cette pièce se joue déjà depuis 1991 et c’est devenu une caricature. Mais on nie que cette caricature est le symbole pour une certaine politique et façon de faire de la politique qui est très largement répandue en RDC dans toute la classe politique, aussi bien chez certains de la majorité présidentielle que de l’opposition. On peut caractériser cette façon de faire de la politique comme suit : on veut arriver au pouvoir sur la base de calculs fantaisistes, une surestimation de ses propres capacités et sous la protection et avec l’aide des ambassades et puissances étrangères. Il y a manque de confiance dans les capacités du peuple congolais et manque de poursuite réel des intérêts du peuple congolais.

La souffrance du peuple ne sert que comme fonds de commerce pour son combat personnel pour le pouvoir.

Que ce soit Kamerhe, Fayulu, Muyambo ou Katumbi, tous ont cette même façon de faire de la politique, dont Tshisekedi est la caricature.

Or le peuple n’est pas dupe et se méfie des hommes politiques en général.

Ensuite il y a un réseau de l’opposition dure congolaise autour de la personne de Honoré Ngbanda, l’ancien bras droit de Mobutu, chef des hiboux, aussi appelé Terminator.

Ce réseau a construit une influence considérable dans la diaspora.

Des sites assez professionnels, tels que celui d’Apareco ou Ingeta, véhiculent des analyses et « révélations », qui sortent du laboratoire de Ngbanda, qui lui est un produit typique des écoles des services de renseignements occidentaux.

L’intoxication que Ngbanda sert, est inspirée par la stratégie de la guerre psychologique du général britannique Frank Kitson qui a développé sa théorie sur le « black progananda » au Kenya contre les Mau Mau et ensuite en Irlande contre le IRA.

Ce réseau de Ngbanda essaie depuis 2005 de jouer un rôle dans chaque crise politique ou militaire en RDC.

Il faut un peu insister sur qui est ce monsieur Ngbanda.

Entre 1972 et 1997 Ngbanda a été un proche serviteur du dictateur Mobutu et de ses patrons : les impérialistes étasuniens.

En 1997 au moment de la chute du dictateur, il se trouve à Lomé en train de négocier de l’aide militaire pour sauver la dictature.

Il attendra 6 années dans l’ombre, parce que comme il écrit dans l’introduction de son premier livre, il était conscient que le peuple Congolais ne voulait plus rien savoir de lui et de l’ancien régime qu’il représentait.

Il lance alors, en 2004, un livre où il prend une approche très critique contre les grandes puissances, qui pourtant le laisseront tranquillement faire son boulot de subversion contre la RDC les années qui suivent.

La seule raison pour laquelle il prend cette posture critique envers les Etats-Unis et la France, c’est pour faire oublier son passé criminel et pouvoir lancer une série de mythes et de mensonges qui doivent l’aider à la subversion dans la RDC.

Et ces mythes, malgré leur absurdité, sont très connus et reviennent aujourd’hui dans chaque mobilisation anti-Kabila : « Kabila serait un Rwandais, qui a été mis à la tête de la RDC par un complot de l’Occident et du Président rwandais Kagamé.

Ainsi aussi bien Kabila que Kagamé et Museveni seraient la cause du maintien de la violence à l’Est et les massacres de Congolais ».

Tout son verbiage anti-impérialiste ne sert qu’à faire avaler ce type de délires fascistes.

Le vrai but de Ngbanda reste la restauration du régime néocolonial qu’il a servi pendant 25 années au cœur même des services de renseignement, d’analyse et de répression.

En fait, Ngbanda applique une veille recette de l’extrême droite et des services secrets occidentaux, c’est de reprendre des thèmes de la gauche pour semer la confusion et pouvoir introduire une idéologie fasciste et raciste.

Il est pour l’aile des anciens mobutistes rancuniers qui veulent coûte-que-coûte restaurer leur paradis perdu, ce que Soral est pour le Front National en France : un idéologue qui recrute pour leur cause.

Son dernier livre a comme titre : La stratégie du Chaos et du mensonge, ce qui est assez dégoûtant puisque le titre pourrait aussi bien paraître chez des maisons d’éditions de gauche. Ngbanda reprend sans vergogne le titre du livre de Michel Collon : « La stratégie du chaos ». Donc le livre du sieur Ngbanda a un titre volé : (La stratégie du Chaos). Et l’ajout « et du mensonge » sert à cacher sa propre méthode de travail ainsi que la nature fasciste de son organisation Apareco.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Congo Panorama. Le blog du soldat du peuple: Par Antoine Roger Lokongo, le Soldat du Peuple engagé dans la bataille des idées pour un Congo meilleur. Un Congo qui s'assume et devient un parténaire clé de la Chine, hier un pays sous-développé, qui, en un lapse de temps, a changé son destin en comptant sur ses propres efforts et devenu une puissance.
  • : A partir des idées de mes héros, Patrice Emery Lumumba et Laurent Désiré Kabila, je suis l'actualité politique de mon pays, la République Démocratique du Congo en partuclier et de l'Afrique en général et je donne mes commentaires. Antoine Roger Lokongo
  • Contact

Hymne des Opprimés

  Ces CPP-ci sont la lumière des ouvriers
et des paysans,
ainsi que de tout opprimé.

Il n’y a point de doute d’abattre l’exploitation et de créer une juste société.

Notre serment est de ne jamais échouer,
enjoignons toutes nos forces en un faisceau,
tenons bien nos armes dans nos mains,
car ces CPP sont la force du peuple.


Dans sa noble cause,
jamais de spoliation.

Notre lutte revendique nos droits,
quoiqu’il en coûte,
jamais de servitude.


Pour les opprimés,
la Révolution est un rempart,
son ultime but est que le peuple gouverne.

Laurent Désiré Kabila,
lâchement assassiné le 16 janvier 2001.

Recherche

Liens Préféres